Dominique Capela

Bibliographie

Dominique Capela. Tu es né le 3 janvier 1972 à Guimarães. Élevé dans un village du nord du Portugal, ton origine est inscrite dans les collines verdoyantes et rocailleuses de ton enfance. Ton grand-père maternel te racontait la Bible quand vous sortiez les bêtes dans le maquis. Il portait l’accent sur la Genèse et l’Apocalypse.

Tu posais souvent cette question : « Grand-père, c’est pour quand la fin du monde ? » Il te répondait : « Mon enfant… ce monde cesse d’exister pour celui qui n’est plus. » Dévot, tu priais pour exorciser le poids incommensurable de la terrible révélation. Tu compris bien plus tard que ce n’était pas le courroux de Dieu qu’il fallait craindre, mais la folie des hommes. Comprendre le fonctionnement parfois absurde de nos sociétés, t’a poussé à devenir docteur en sociologie. Il te fallait d’abord saisir, au moins en partie, la mécanique qui régit nos rapports au monde. Ce processus erratique te ramena vers l’écriture.

L’obsession pour l’extinction de notre espèce appartient au noyau dur de ton inspiration, au même titre que la critique d’un certain occident consumériste, qui ne cesse de mettre l’être face à son néant.

Chez Dystopic

Hiver 2051

 

 

 

 

Calme et contemplatif, je bois un café légèrement aigre, sûrement périmé. Je n’ai pas de femme, pas d’enfant ; comme seuls compagnons, j’ai mes animaux. Cela me suffit. On me dit misanthrope, parce que je ne recherche pas la proximité de mes semblables, ainsi je ne me lie pas. Je crains les séparations, les arrachements.

Je pense qu’il est important de ne s’attacher à rien, quand on croit dur comme fer à une fin du monde imminente, c’est même rassurant.

Il faut écarter loin de soi toutes raisons de pleurer ; les larmes creusent les blessures de l’âme, elles ne soignent pas.

Décembre 2016                107 pages

ISBN : 979-10-97120-00-9

Publié chez Editions Dystopic

 Collection Extincio 10 €

 

 

 

 

 

 

 

A découvrir dès maintenant

La Chair

 

A télécharger au format PDF

(…) Nadine de Fremont était une originale  Une adepte de la thérapie cognitivo-comportementale  Elle était à la fois freudienne et lacanienne  Inconditionnelle de Carl Gustav Jung et de Claude Lévi-Strauss  Elle avait des lubies et des passions qui n’avaient que très peu de rapports entre elles  Elle gardait précieusement la première édition de Tristes Tropiques que l’anthropologue lui avait dédicacée  Il y a longtemps  quand il était encore professeur au Collège de France  L’ouvrage était une sorte de relique sentimentale dont le dos craquelé laissait fuir  si on n’y prenait garde  les nombreux feuillets cramoisis par le temps      1955 Une édition de la Libraire Plon  Paris Chaire d’anthropologie sociale   1959     Nadine ne tendit l’ouvrage qu’en 1980 au découvreur d’une culture vieille comme le monde  celle des Bororos  Elle avait hérité ce livre de son père  l’un des rares qu’elle ait su garder  Cinq ans après la mort du Soleil  elle le faisait dédicacé par l’éminent professeur… c’était au cours d’une longue rechute mystique                 d’une nouvelle période néo-beatnik.  

Nadine était une drôle de sorcière  une possédée  En d’autre temps  on l’aurait brûlé sans même tenter un exorcisme  Toute l’attention des enquêteurs était sur elle  Ils voulaient refermer au plus vite un dossier  qui sentait l’odeur immonde de la chair brûlée et le souffre.

 

Cette shaman des temps modernes captait toute sorte de vibrations venues du fin fond du cosmos  c’était ce qu’elle disait                des tréfonds de la terre       de la lune… Elle captait des ondes venues d’un autre monde  elle attirait les paumés  Elle lisait sur la peau des autres les maux les plus enfouis  Une dermato-psychiatre… ou une psycho-dermatologue… voilà comment elle se définissait… parfois (…) 

2017

chez Editions Dystopic – Collection Extincio 

Contactez Dominique Capela

Vers Page Association

0 Dec Publications

Vers Page auteur